© 2023 by Amicalement éduqué. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon

Petit point sur les récompenses

Attention, la friandise peut être une récompense mais une récompense ne sera pas forcement une friandise.

A l'heure actuelle, nombreux sont ceux qui surfent sur la vague du : pas récompense, pas de friandise.
Cela provient surtout d'une mauvaise utilisation des friandises qui engendre des chiens n'écoutant que lorsqu'elle est présente, autrement dit par une forme de chantage : pas de friandise, pas d'obéissance.
Même si elle est la plus facile d'accès, l'utilisation d'une friandise doit être fait d'une certaine manière afin de ne pas transformer l'humain à un simple distributeur. Erreur qui est trop souvent faite...
Mais ne pas récompenser le chien pour ses bons comportements, revient à pointer uniquement ses erreurs et donc seulement à le sanctionner.

Un exemple ?
La marche en laisse.
Avec des récompenses cela revient à marquer l'action de marcher près de l'humain, le chien sait donc ce qu'on attend de lui. Les récompenses vont certes s'espacer puis disparaître (c'est le but) mais le chien saurait toujours ce qu'il à faire.
Dans le cas contrainte, cela revient à sanctionner le comportement de s'éloigner de l'humain (souvent par une saccade sur le collier très nocive pour la trachée et les cervicales du chien). Le chien apprend donc ce qu'il ne doit pas faire mais il ne sait toujours pas ce qu'on attend de lui. Il va certes marcher à côté de l'humain mais dans le seul but d'éviter la sanction...


Un autre exemple plus parlant encore : l'apprentissage du Assis.

Avec la récompense, on va simplement amener le chien à s'asseoir, puis on dit le mot-clé Assis et on récompense, jusqu'à ce que le chien fasse l'association entre les deux.
Sans récompense cela revient à faire une pression désagréable (parfois même douloureuse) sur la croupe du chien pour qu'il s’asseye, puis on dit le mot-clé Assis jusqu'à ce que le chien comprenne ce qu'il doit faire.


Le résultat sera le même, le chien s’assiéra à l'entente du mot clé mais pour des raisons bien différentes.
Dans le premier cas il le fera volontiers car l'action lui a apporté quelque chose dans le passé, et même s'il n'a plus de récompense ensuite, il sera toujours amener à reproduire le comportement.
Dans le second cas le chien va s'asseoir uniquement pour éviter la manipulation désagréable (voir douloureuse). La relation avec l'humain en sera donc forcément impactée.

La friandise n'est donc qu'un outil comme un autre. Bien utilisée elle n'a que des avantages mais demande une certaine réflexion et surtout de l'anticipation afin de s'en passer le plus vite possible.
Récompenser un comportement permet juste de le valider et de l'ancrer dans l'esprit du chien car il reproduira toujours ce qui lui a rapporté.
Autant en profiter !