Je ne peux pas parler de moi sans aborder les compagnons à quatre pattes qui partagent ma vie.

Educatin canine, Tarascon

Ginko 


Ginko est un type Akita-Inu. Arrivée parmi nous à ses deux mois, il a très vite montré des troubles assez conséquents : Ginko n'aime pas l'humain.

Il ne recherche pas son contact et en grandissant cette aversion s'est transformée en agressivité. Autant dire qu'au vu de son gabarit cette situation est vite devenu dangereuse.


Il a été le sujet numéro 1 de ma formation, j'ai mit en application toutes mes connaissances fraîchement acquises pour lui apprendre à tolérer l'humain. Ce fut un long travail ponctué de petites victoires et de grosses rechutes, de remises en question, de découragements, mais aussi une source intarissable d'apprentissage pour moi.
Au vu de son caractère et de ses prédispositions raciales, Ginko avait besoin qu'on lui apprenne sans le contraindre, qu'on lui montre les bons choix et surtout qu'on le laisse être ce qu'il est (surtout ne jamais forcer un chien à tolérer les humains, ça doit venir de lui-même sinon ça ne fonctionnera jamais).
Il est celui qui m'a convaincu que seule une éducation cohérente et respectueuse peut venir à bout des troubles aussi sévères que celui-ci. Et si ça fonctionne sur ce type de comportement, ça ne peut que fonctionner sur tout le reste.

Ginko est un gentil chien, sociable avec son entourage proche (nous et nos familles), joueurs et très demandeur d'apprentissage nouveaux.
Maintenant, il tolère bien les gens, il peut passer dans une foule sans soucis et sait se tenir tranquille.

Akita-Inu chiot
Akita-Inu

En la mémoire de Figaro
 

Figaro était un croisé Akita-Inu/Malamute adopté dans un refuge.
Déjà Figaro se jetait sur sa grille, toutes crocs dehors, le poil hérissé et grognant comme un ours, mais une fois hors de sa cage il était un gros chien mal dans ses pattes et très inquiet.
Nos débuts ont été un peu difficile... Figaro était complètement inhibé, il ne nous « parlait » pas, il ne faisait que nous regarder sans oser interagir avec nous.
D'un naturel anxieux, il passait directement à l'agression quand sa peur devenait trop grande et qu'il ne pouvait pas fuir, donc assez souvent...
A la fois pot de colle et indépendant, obéissant mais n'en faisant qu'à sa tête, il m'a poussé à me remettre en question, à réfléchir à mes actions et à ce que je voulais créer avec lui.
Au fil du temps on a réussi à se comprendre, à trouver des compromis et Figaro était devenu mon ombre, celui qui me suivait de partout, qui m'accompagnait dans tous mes apprentissages.
A ses cotés j'ai découvert l'Obéissance, discipline rigoureuse mais tellement prenante. On est parti de rien (Figaro ne savait même pas se coucher) à un niveau Brevet 1 et cela en un temps record.
Malheureusement à 5 ans Figaro avait été diagnostiqué dysplasique sévère (malformation congénitale des hanches), ce qui m'a fait stopper l'Obéissance avec lui.

Figaro était un chien joyeux, toujours partant, très sociable, et qui aimait apprendre. Initié au Cliker, il avait un panel d'éducatif assez impressionnant mais trouvait toujours le moyen de me surprendre.
Malheureusement, un cœur fatigué ne lui a pas permit de rester avec nous. Il s'est éteint à l'aube de ses 10 ans chez lui dans son panier.
Depuis il nous manque chaque jour...

Akita-Inu, Malamute